les-bebes-violonistes

Les bébés violonistes

Par Lionel le 22 juin 2020.



Qui est le plus heureux des deux entre le parent et l’enfant lorsque ce dernier est un petit prodige ? That is the question.

Votre enfant a visiblement un don pour la musique et il y a un choix crucial à faire. C’est le choix de l’instrument. Pour vous, rien n’est trop beau pour l’enfant Roi et vos économies et un super emprunt passeront dans l’instrument. Et vous êtes certain de ne pas vous tromper dans votre choix de l’instrument imposé.

Et plus tard, ado, il passera tous les jours en direct sur Youtube. C’était donc le bon choix.



Mais combien se trompent ? Beaucoup de parents y regardent à deux fois et le budget est malheureusement ce qui motivera le choix de l’instrument. Les premiers jouets musicaux ne comptant pas. Le xylophone, l’harmonica, le mélodica, la guitare à deux balles.

Et puis, il y a la passion des parents pour un genre musical. Les bals musette de nos parents ont engendré par mal d’accordéonistes en herbe. Des instrumentistes chevronnés entraineront aussi dans leurs sillons des futurs apprentis. Lang lang, Clayderman, Claude Ciari, Fausto Papetti , Georges Jouvin et tant d’autres avec les Rois de l’accordéon.

Pour le violon, il y a aujourd’hui, André Rieu qui fait des spectacles où le stade de France est trop petit pour lui. Il réussi le tour de force de nous faire supporter la musique classique en nous la faisant entrer en douceur dans les oreilles comme un suppositoire qui passerait sans rien sentir.

Le violon c’est assez crin crin lorsque c’est très mal joué et les oreilles ont vraiment des difficultés à supporter les vibrations. Il faut donc être un as de l’archet et posséder le meilleur instrument pour faire passer la pilule.



Quoi de mieux que d’inviter un jeune prodige sur scène. Cela ne fera que mieux comprendre que la discipline du violon est un des instruments les plus difficiles. Et du même coup cela redore le blason Rieu.

Mais rions aussi en visionnant des vidéos qui n’ont pas d’autres buts.



Et puis, il y a l’enfant prodige qui passe à la télévision et qui après on ne l’entend plus. Une seule vidéo et puis plus rien.



Pour d’autres, le milieu des guitaristes est le plus fort et même un violon n’y fera rien.



Et la persévérance est aussi ce qu’il y a de mieux.



S’il n’est jamais trop tard pour bien faire, il est aussi important très tôt de faire le bon choix dans son orientation musicale.






Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



2. Posté le 25 août 2020 à 10h08 par fabien


Je suis toujours un peu septique quand je vois des enfants mis au premier plan, les parents les poussent souvent à l’extrême alors que peut être l'enfant aimerait faire autre chose.
1. Posté le 05 août 2020 à 22h50 par lostinthiswhirlpool


"Et puis, il y a l’enfant prodige qui passe à la télévision et qui après on ne l’entend plus. Une seule vidéo et puis plus rien."

Heu, renseignez-vous un peu avant d'écrire n'importe quoi. Angélique Charlopain a eu un très beau parcours violonistique, en faisant les plus grands conservatoires de France, et est maintenant devenue une excellente violoniste...
Ce n'est pas parce qu'elle n'est pas repassée à la télé qu'elle n'est plus rien !
Et ils sont un certain nombre à travailler dur et à avoir son niveau à son âge (mais ce ne sont pas ceux que l'on voit en général à la télévision).
Et très peu deviennent solistes internationaux...
Il n'empêche que ce sont de très bons musiciens.

Pour des jeunes qui bossent dur leur instrument, un passage à la télé c'est plus du folklore, ce n'est pas du tout une finalité (c'est à peine s'i ils vont le citer sur leur CV...)