festival-crussol-saint-peray

Festival de Crussol à Saint-Péray

Zaz et Zazimut

Par Jean-Baptiste le 10 juillet 2017.



Hier et avant-hier, samedi 8 et dimanche 9 juillet 2017, s'est tenu chez moi, en Ardèche, le festival de Crussol, animé par le réseau Zazimut, créé par la chanteuse Zaz. Alors, bien entendu, j'y ai participé et je suis ravi de pouvoir vous donner mon opinion sur cette première édition (mais pas la dernière), qui a rassemblé plus de 10 000 personnes en deux jours, au pied du château de Crussol.

Un cadre incroyable !

C'est ce lieu, le château de Crussol (daté du XIème siècle) et sa montagne qui ont tapé dans l'oeil de Zaz, à l'été 2016, quand elle s'est mise en recherche d'un site pour accueillir l'idée qu'elle nourrissait alors, d'un futur festival. De ses propres mots, elle pouvait sentir "l'énergie tellurique" qui émanait de ce lieu. L'équipe technique a beaucoup fait pour mettre les vieilles pierres en valeur à la nuit tombée. Tout est magnifique !

Château et public
Le château de Crussol de jour

Château de Crussol de nuit
Le château de Crussol de nuit

Une affiche musclée

Mickey 3D, Yuri Buenaventura, Orange Blossom, Flavia Coelho et Zaz forment l'affiche de la première édition d'un festival tourné tout de même vers la variété, quoi qu'on en dise. Pour les malchanceux qui n'avaient plus de place pour le concert de Zaz, le samedi (cette première journée était complète dès l'ouverture de la billeterie), la chanteuse s'est produite en duo avec chacun des groupes du dimanche. Le salue un très sympathique Je m'suis fait tout p'tit, repris de Brassens, par Yuro Buenaventura, en duo avec Zaz, déployant une énergie non feinte.

Zaz et Yuri Buenaventura
Zaz en duo avec Yuri Buenaventura

Zaz et Boulevard des Airs
Zaz et Boulevard des Airs

Un festival tourné vers l'écologie

Et à propos d'énergie, ce festival se voulait proche de la planète. De 12h00 à 18h00 étaient proposés des ateliers divers autour de la protection de l'environnement, du travail sur soi. Des ateliers théâtre et des conférences étaient également organisés. Je félicite cette initiative mais il ne faudrait pas imaginer pour autant que l'on avait affaire à des spectacles à faible emprunte carbone. Loin de là ! Le plastique, la nourriture trash et la bière coulaient à flot ; les poubelles débordaient ; la cigarette n'était pas autorisée mais la consigne n'était pas du tout respectée... C'est ainsi...

Les participants à un atelier théâtre ont eu le plaisir d'improviser en compagnie de Zaz, toujours très sympathique pour ce genre de choses. Là voici en impro avec ma fille.

Zaz improvise théâtre
Théâtre d'impro, en journée

Une réussite

Il faut l'avouer, ce festival, qui s'est terminé sans aucun souci, a donné beaucoup de plaisirs aux personnes présentes. C'est une vraie réussite. Merci et bravo aux organisateurs et à l'année prochaine ! J'espère, à nouveau, pouvoir écrire un article encore plus élogieux sur la deuxième édition !






Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



2. Posté le 12 juillet 2017 à 09h39 par lionel93


Ce qui est dit ailleurs

http://musique.orange.fr/news/zaz-a-lance-son-propre-festival-CNT000000KPdph.html
1. Posté le 10 juillet 2017 à 08h20 par lionel93


Les radios font tourner en boucle les mêmes chansons et avec un tel programme limité, les artistes commencent (et depuis déjà un bon moment) à piocher dans leur réserve financière s’ils ne veulent pas s’inscrire au chômage. Les disques ne se vendent plus. Le téléchargement légal est à la ramasse. Alors que faire ? Faire des spectacles, de la scène et espérer en tirer des bénéfices. C’est la seule solution

Vous verrez que bientôt les bals de campagne du samedi soir seront animés par des vedettes et plus l’accordéoniste du coin. Donc tant mieux qu’il y ait des spectacles qui attirent la foule, si en plus il se vend sur place des CD et toute la bimbeloterie qui va avec.